Systèmes d’information géospatiale

Gestion des correctifs de rayonnement

Optimisation du programme de contrôle de rayonnement.

Début du projet:
2005
Durée:
Toujours en cours

Ce projet, qui a débuté en juin 2005, est jusqu’à ce jour renouvelé annuellement. Il a permis à Vidéotron d’obtenir la permission d’Industrie Canada d’utiliser les canaux aéronautiques et de réduire le nombre d’appels de service et le nombre de cas de rayonnement à réparer. Il permet aussi de maintenir le réseau conforme tel qu’exigé par la norme RPR-8.

Mise en situation :

Afin d’obtenir la permission d’utiliser les canaux réservés dans la bande aéronautique, Vidéotron devait maintenir l’ICR (indice cumulatif du rayonnement) sous 64. Afin d’y répondre, l’entreprise a mis en place un ambitieux programme de détection et de réparation des points de rayonnement du signal dans ses réseaux. Après avoir choisi Effigis pour effectuer les patrouilles d’audit de ses réseaux, elle a opté pour l’installation de détenteurs de rayonnement DRV1 dans ses véhicules et ceux de ses sous-traitants. La somme de fuites à réparer étant considérable, Effigis est mandaté pour mettre en place une stratégie et un programme de contrôle des fuites et gérer quotidiennement les travaux.

Défis :

Peu de gens croyaient qu’Effigis parviendrait à livrer cette commande d’envergure. Il fallait donc disposer les ressources nécessaires pour obtenir le plus rapidement possible l’usage des canaux. De plus, un suivi des coûts et un programme de contrôle de qualité étaient à établir. Le client devait être informé de l’avancement des travaux de façon dynamique et en temps réel.

Solutions :

Fort d’une expérience solide dans le monde des communications par câble, Effigis a formé une équipe de plus de 25 techniciens spécialisés dans la détection, la localisation et la réparation des fuites. Pour ce faire, Effigis s’est associé à un partenaire : SC-360. SC-360 possédait dès lors une bonne expérience dans les divers travaux liés à la câblodistribution. Quant à Effigis, créateur de la technologie CPAT FLEX, elle était en mesure de mettre en place un système de répartition et de suivi quotidien efficace des travaux. Le client était en mesure de consulter en temps réel les résultats des actions réalisées via le site web CPAT, et ce sous forme de cartes ou de tableaux Excel à des fins de suivi.

Résultats :

L’aval d’Industrie Canada ayant un impact important sur les services offerts par Vidéotron à ses clients, il était urgent de redresser la situation. Ainsi, en moins d’un an Vidéotron atteignait son objectif. Le projet a clairement démontré la capacité d’Effigis à réaliser efficacement des projets d’envergure. L’équipe de techniciens est maintenant passée de 30 à 8 personnes et les coûts annuels sont de l’ordre de 40% de ceux qui étaient alloués lors de la pointe du programme. L’ICR est maintenu en deçà des limites permises pour chacun des réseaux de Vidéotron.

Éléments à retenir :

  • Capacité à réaliser des projets d’envergure à l’aide de solutions novatrices flexibles;
  • Collaboration avec un partenaire afin d’optimiser le programme déployé;
  • Atteinte des objectifs après un an et maintien du réseau afin de demeurer conforme à la norme RPR-8;
  • Réduction de 40% des coûts annuels et diminution des effectifs sur le terrain;
  • Consultation en temps réel des résultats par le client via l’outil en ligne CPAT.

Contacter un représentant

CONTACTER L'EXPERT

Claude Levasseur

Vice-président principal – Géospatial et gestion d’actifs